Mallette pédagogique des Archives départementales
Conseil général d'Ille-et-Vilaine, page d'accueil
Accueil » Tous les dossiers » L'Avenir : histoire d'une coopérative granitière » Procès-verbal de la fondation de la coopérative ouvrière

L'Avenir : histoire d'une coopérative granitière / 

Procès-verbal de la fondation de la coopérative ouvrière / 

PVavenir

  Visualiser le document

Procès-verbal datantt du 27 août 1921 (ADIV 165 J)

Situer sur la frise chronologique
situer le document sur la frise chronologique


« Lutter avec plus d’indépendance contre un patronat routinier et féroce » écrit E. Chéreau, secrétaire de l’Union départementale de la C.G.T., dans Le Semeur du 1er octobre 1921, relatant la naissance à Louvigné de la coopérative des granitiers L’Avenir. L'année 1920 avait été marquée par des grèves massives. Le 1er mai, 1, 5 millions de grévistes manifestent dans une France qui se relève alors tout juste de la « grande boucherie ». Le mouvement syndical est en pleine ébullition. Le congrès de Tours se termine dans la scission et la suspicion entre les partis défendant la cause des travailleurs. Dans les carrières du bassin de Louvigné, Saint-Germain et Saint-Etienne-en-Coglès, une grève de six mois vient de prendre fin et les meneurs sont exclus de toute embauche dans les entreprises de la région. Jean Patin, un tailleur de pierre sur la liste noire des patrons carriers, et quatorze de ses camarades n’ont pour seule issue que de créer leur propre entreprise, une coopérative ouvrière, une solution souvent préconisée par le syndicalisme à l’époque pour ne plus dépendre d’un patron. La fondation a lieu au bourg de Louvigné à 21 heures, le 27 août 1921, et porte un nom qui va lui réussir : L’Avenir. Treize granitiers, un fendeur et un forgeron ouvrent la première page de registre des délibérations en publiant les statuts de la nouvelle entreprise granitière et apposent leurs signatures. Tous sont militants de la CGT, condition prévue de l’article 13 de ses statuts. En choisissant de donner le nom de l’Avenir à leur société, ils font acte de foi.

Objectifs pédagogiques :

Décrire le processus de création d’une entreprise

Mettre en avant les différents statuts juridiques possibles des entreprises

Définir les valeurs défendues par des syndicats comme la CGT.

Crédits Mentions légales Contact